22 avril – Journée internationale de la Terre nourricière 2017

Nos actions locales représentent peut-être pour certains une goutte d’eau dans la lutte contre le changement climatique.
Mais les petites gouttes d’eau font des ruisseaux et les ruisseaux de grandes rivières !
Ce qui implique que nous devons mobiliser toujours plus de Monde.

Pour nous rappeler ceci, l’ONU a décidé en 2009 de célébrer la Journée internationale de la Terre nourricière tous les 22 avril.

Voici ci-dessous le contenu de la page du site de l’ONU à ce sujet :

http://www.un.org/fr/events/motherearthday/

Une femme sous un parapluie marche dans un champ, avec un arc en ciel en arrière plan.

Une femme sous un parapluie marche dans un champ, avec un arc en ciel en arrière plan.
Photo Organisation météorologique mondiale (OMM)

 

La Journée internationale de la Terre nourricière est l’un des événements environnementaux le plus connu à travers le monde. Elle nous rappelle l’interdépendance qui existe entre l’être humain, les autres espèces vivantes et la planète sur laquelle nous vivons tous.

Cette Journée est l’occasion de sensibiliser le public aux défis auxquels est confrontée notre planète, ainsi que l’ensemble des vies et systèmes qui s’en nourrissent. L’expression « Terre nourricière » est communément utilisée pour désigner notre planète dans de nombreux pays ou régions. C’est en 2009 que l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de désigner le 22 avril Journée internationale de la Terre nourricière (A/RES/63/278).

La Journée de la Terre nourricière est célébrée depuis 1970 aux États-Unis. Elle est organisée par le réseau Earth Day EN, dont la mission est d’élargir et de diversifier le mouvement mondial en faveur de l’environnement et d’en faire le moyen le plus efficace pour bâtir un environnement sain et durable, faire face aux changements climatiques et protéger notre planète au profit des générations futures.

Thème 2017 : L’environnement et l’éducation aux changements climatiques

L’éducation est un élément essentiel du progrès. Nous devons construire une citoyenneté mondiale qui maîtrise les questions liées aux changements climatiques et qui est consciente des risques sans précédent pour notre planète si nous ne prenons pas des mesures urgentes pour lutter contre les effets des changements climatiques. Nous devons faire en sorte que chacun et chacune puisse porter l’action climat, défendre et protéger l’environnement.

L’éducation aux changements climatiques et à l’environnement permet de développer une conscience citoyenne, qui demandera des législations et des politiques en faveur du climat, qui elles-mêmes favoriseront des technologies et des emplois verts.

Source : Organisation des Nations Unies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s