Châteauneuf sur Loire, une ville en transition !

Au début de ce mois, Elisabeth ROCH m’a proposé de vous publier des informations concernant l’article paru dans le Monde le 30 septembre 2019, « A Châteauneuf-sur-Loire, la solidarité comme alternative à la fin du monde ».

Un collectif d’habitants de cette ville de 8 000 habitants a souhaité appliquer les principes de Rob HOPKINS et des ses « Villes en transition », visant à mettre en place des modes de vie alternatifs pour sortir de la dépendance du pétrole et autres énergies fossiles.

Le mouvement de Transition incite les citoyens d’un territoire (bourg, quartier d’une ville, village…), à prendre conscience, d’une part, des profondes conséquences que vont avoir sur nos vies la convergence du pic du pétrole et du changement du climat et, d’autre part, de la nécessité de s’y préparer concrètement. Il s’agit de mettre en place des solutions fondées sur une vision positive de l’avenir et qui visent à :

  • réduire fortement, individuellement et collectivement, la consommation d’énergie d’origine fossile et nos émissions de CO2
  • renforcer la résilience de nos territoires, leur capacité à absorber les chocs à venir, par une relocalisation de l’économie (alimentation, ENR…)
  • renforcer les liens, les solidarités et la coopération entre l’ensemble des acteurs du territoire
  • acquérir les compétences qui deviendront nécessaires au renforcement de notre autonomie

Concrètement, comment ça marche à Chateauneuf sur Loire

Tout est parti d’une initiative citoyenne d’organiser une réunion publique regroupant des citoyens et des élus avec une réunion publique présentant « l’après-pétrole ».

Une association avec un tout petit budget s’est alors créée pour mettre en place des actions de développement durable à son échelle.

La confiance aidant, cette association a lancé un GRAND projet en 2016, d’une maison de la transition, qui est en fait un « tiers lieu » dans une ancienne brasserie, disponible pour un prix de location modique, remise en état par les membres de l’association.

Ce « café de la Baleine » héberge :

  • Un café associatif avec programmation culturelle vendant en particulier une bière locale, le Beauce Cola, du café bio
  • Un groupe de réflexion sur la transition de l’économie pour favoriser le local,
  • Un espace de coworking,
  • Un atelier de réparation d’électronique et de vélo,
  • Un atelier couture,
  • Des achats groupés pour l’alimentation au lieu d’une épicerie zéro déchets initialement prévue mais trop lourde à gérer ,
  • Un travail sur les logiciels libres
  • Une monnaie locale

Et ça marche, l’association est passé de 250 à 900 membres en fin 2018 et vise 1 000 membres cette année avec plus de la moitié originaires de la Commune de Châteauneuf sur Loire !

Pour aller plus loin sur ce sujet, je vous recommande de lire l’article de la République du Centre en accès libre « Pourquoi les habitants de Châteauneuf-sur-Loire résisteront mieux que les autres à une catastrophe ?« .

Pour aller encore plus loin, vous pouvez lire :

  • Le guide essentiel de la transition
  • ou le pavé de Rob Hopkings « Manuel de transition, de la dépendance au pétrole à la résilience locale » (à acheter dans toutes les bonnes librairies

Ou consulter le site « Transition France« 

Jean-Louis RATAIL, membre de la commission éco-citoyens sur les recommandations d’Elisabeth ROCH, éco-citoyenne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s