Installer des nichoirs pour lutter contre les insectes parasites

Bonjour,

Nous vous avons souvent parlé des espèces invasives dans notre blog.

Nous revenons sur ce sujet suite à la parutions d’articles à ce sujet dans Le Progrès sur des actions réalisées à proximité, notamment à Chassieu et Genas (accès abonné nécessaire).

Nous abordons dans cet article l’installation de nichoirs de mésanges, d’hirondelles et de chauves-souris contre les moustiques tigres, la pyrale du buis et les chenilles processionnaires du pin.

Il faut commencer à s’occuper de ces nids dès l’automne, notamment pour les nids d’hirondelles devant sécher plusieurs mois.

De tels nichoirs ont été mis en place dans plusieurs endroits de France avec succès (2 000 nichoirs dans l’Aveyron, 500 à Grenoble, 100 à Bègles, d’autres à Chassieu, une journée « Fabrication de nichoirs le 17 octobre à Saint-Germain Nuelles pour ne citer que quelques exemples), donc pourquoi pas à Marcilly d’Azergues.

Vous trouverez ci-dessous des exemples de plans, tutoriels et informations complémentaires concernant les nichoirs à réaliser pour ces différents oiseaux ou mammifères. Il existe également de tels nichoirs dans le commerce.

ATTENTION, je vous recommande :

  • d’utiliser des bois BRUTS (non poncés) imputrescibles comme le mélèze, le cèdre rouge ou le robinier faux-acacia, sinon tout simplement du sapin ou du peuplier
  • de ne pas utiliser de bois traités ou peints (à l’intérieur) ou contenant des colles !!
  • veillez à mettre le nichoir hors de portée de chats ou d’autres prédateurs et avec un balcon pour éviter les intempéries et aux prédateurs d’accéder au nid
  • Ne pas installer de perchoir
Hors de portée des chats
Un balcon en protection
De pas installer de perchoir

Illustrations : la Hulotte – 08240 Boult aux Bois – www.lahulotte.fr

Pour les mésanges

Les mésanges sont amatrices de moustiques tigres, de la pyrale du buis et des chenilles processionnaires du pin.

Un couple consomme de l’ordre de 500 chenilles par jour en période de nidification, donc installer un nichoir au pied d’un pin ou de buis est plus que pertinent !

Il faut donc les soigner en conséquence et faire notre possible à notre échelle pour les attirer.

Je vous en propose deux exemples de plans qui ont retenu mon attention :

Un point important, toutes les mésanges n’ont pas la même taille, l’idéal est de confectionner des nichoirs avec un trou de 28 mm pour les mésanges bleues, et d’autres avec un trou de 32 mm pour les mésanges charbonnières.

Pour les hirondelles

Une hirondelle peut manger jusqu’à 3 000 moustiques par jour ! Ce petit oiseau est également friand de pyrales du buis.

C’est donc un allié très précieux pour lutter contre ces insectes envahisseurs. Nous avons donc intérêt à favoriser leur développement car elles subissent actuellement une forte baisse de leurs populations.

Par contre, faire venir des hirondelles dans un nid n’est pas si simple que ça.

Après avoir installé des nids d’hirondelles, il faut veiller à ce qu’elles aient à proximité un point d’eau, un bac à boue (un couvercle avec un peu d’argile par exemple) pour qu’elles puissent aménager leur nid, ne pas utiliser de pesticides et … si vous le pouvez, « chanter », du moins diffuser leur chant en début mai, avec une chaine hifi par exemple, pour les attirer !!

J’ai trouvé une multitude d’exemples de plans pour faire des nids d’hirondelles. Je vous en propose 3 avec des approches différentes :

Pour les chauves-souris

Les chauves-souris sont comme les mésanges consommatrices de moustiques tigres, de la pyrale du buis et des chenilles processionnaires du pin.

Tous les modèles de plans de nichoirs à chauves-souris sont pratiquement similaires avec quelques variantes.

Vous trouverez quelques exemples comme celui du site tous aux abris ou encore celui du site web ornitho et enfin celui du site Maison brico.

Attention, c’est très important que les chauves-souris puissent s’agripper aux parois donc prévoyez de faire des stries dans le bois et surtout ne poncez pas le bois.

Bonne lecture et surtout bon bricolage pour faire ces beaux nichoirs.

Si plusieurs personnes sont intéressées, on pourrait se charger d’organiser une demi-journée de bricolage en commun pour faire des nichoirs à installer dans notre commune !

Merci de votre retour sur cette proposition.

Jean-Louis RATAIL, membre de la commission Développement Durable, sur une idée transmise par Ghislaine GOUBEAU, conseillère municipale

Une réflexion au sujet de « Installer des nichoirs pour lutter contre les insectes parasites »

  1. je suis complètement emballée par l’idée d’une matinée « fabrication » sur Marcilly. Sachant qu’effectivement, plusieurs villages alentours l’ont déjà fait donc ont des gens d’expériences à nous proposer peut-être.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s