Education à l’Environnement et au Développement Durable

Le travail de structuration de notre Agenda 21 local nous a conduit à définir des axes et objectifs qui seront les pivots de notre Charte qui va être publiée prochainement.

En phase avec l’objectif « Accompagner les enfants pour une action citoyenne », nous avons échangé avec Jany LESEUR sur les ressources disponibles pour l’Education à l’Environnement et au Développement Durable.

Nous avons sélectionné ci-dessous quelques sites particulièrement pertinents pour trouver des ressources d’éducation et de sensibilisation des enfants sur l’environnement et le développement durable.

  • A la disposition de tous, nous avons repéré le site Vinz et Lou qui propose des activités, parcours et vidéos classés par thématiques (dont l’environnement) pour aborder les grands enjeux de société avec les 7-12 ans 
  • Pour les animateurs, enseignants ou adultes souhaitant organiser des activités autour du développement durable, le Réseau Ecole & Nature et le réseau Graine sont deux sites très pertinents proposant des ressources, contacts et liens sur de nombreuses thématiques en lien avec l’environnement et le développement durable.

 

Pour ceux qui se demandent pourquoi nous vous proposons cet article, c’est que pour nous, une éducation des jeunes à l’environnement et au développement durable est impérative. C’est un enjeu fort de notre avenir que tous les jeunes soient sensibilisés à ces sujets et appliquent au mieux les principes de bon sens communiqués par de tels outils.

22 avril – Journée internationale de la Terre nourricière 2017

Nos actions locales représentent peut-être pour certains une goutte d’eau dans la lutte contre le changement climatique.
Mais les petites gouttes d’eau font des ruisseaux et les ruisseaux de grandes rivières !
Ce qui implique que nous devons mobiliser toujours plus de Monde.

Pour nous rappeler ceci, l’ONU a décidé en 2009 de célébrer la Journée internationale de la Terre nourricière tous les 22 avril.

Voici ci-dessous le contenu de la page du site de l’ONU à ce sujet :

http://www.un.org/fr/events/motherearthday/

Une femme sous un parapluie marche dans un champ, avec un arc en ciel en arrière plan.

Une femme sous un parapluie marche dans un champ, avec un arc en ciel en arrière plan.
Photo Organisation météorologique mondiale (OMM)

 

La Journée internationale de la Terre nourricière est l’un des événements environnementaux le plus connu à travers le monde. Elle nous rappelle l’interdépendance qui existe entre l’être humain, les autres espèces vivantes et la planète sur laquelle nous vivons tous.

Cette Journée est l’occasion de sensibiliser le public aux défis auxquels est confrontée notre planète, ainsi que l’ensemble des vies et systèmes qui s’en nourrissent. L’expression « Terre nourricière » est communément utilisée pour désigner notre planète dans de nombreux pays ou régions. C’est en 2009 que l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de désigner le 22 avril Journée internationale de la Terre nourricière (A/RES/63/278).

La Journée de la Terre nourricière est célébrée depuis 1970 aux États-Unis. Elle est organisée par le réseau Earth Day EN, dont la mission est d’élargir et de diversifier le mouvement mondial en faveur de l’environnement et d’en faire le moyen le plus efficace pour bâtir un environnement sain et durable, faire face aux changements climatiques et protéger notre planète au profit des générations futures.

Thème 2017 : L’environnement et l’éducation aux changements climatiques

L’éducation est un élément essentiel du progrès. Nous devons construire une citoyenneté mondiale qui maîtrise les questions liées aux changements climatiques et qui est consciente des risques sans précédent pour notre planète si nous ne prenons pas des mesures urgentes pour lutter contre les effets des changements climatiques. Nous devons faire en sorte que chacun et chacune puisse porter l’action climat, défendre et protéger l’environnement.

L’éducation aux changements climatiques et à l’environnement permet de développer une conscience citoyenne, qui demandera des législations et des politiques en faveur du climat, qui elles-mêmes favoriseront des technologies et des emplois verts.

Source : Organisation des Nations Unies.

Le petit patrimoine Marcillois (suite)

Il y a quelques mois, j’ai posté un article concernant un petit puits qui se trouve sur notre commune dans un petit chemin qui va de l’impasse des Mariés au Chemin des Mulets.

Après consultation du « Pré-inventaire des documents et richesses artistiques » édité en 1983 par le Département du Rhône, je me permets de suggérer une idée en complément de la fiche-action « Numériser les anciennes photos et cartes postales de Marcilly d’Azergues et environs ».

Est-ce qu’on ne pourrait pas en profiter pour demander (ou faire) des photographies des petits édifices de Marcilly, représentatifs de notre histoire ?

Voici quelques exemples de ce petit patrimoine local dont il me semble pertinent de conserver la mémoire :

  • L’affiche en bois sculpté « Défense d’afficher … » qui était à l’angle de la rue de l’église de la ruelle pour aller à la salle Saint-Emile (en espérant qu’il a été conservé)
  • Les différents puits sarrasin qui se situent sur notre commune
  • Les murs avec le dessus en calcaire coquillé vers Bramefond (entre autres)
  • Les soutènements avec des plaques en calcaire coquillé verticales
  • Le chêne remarquable qui se situe au 168 chemin de la Fuchette
  • Les belles maisons en pierres de Marcilly,
  • Les très beaux parterres de fleurs au niveau du pont de chemin de fer du Nélie

 

Cette idée n’est qu’une suggestion, mais si vous avez des documents que vous souhaitez faire partager et conserver, même sur du petit patrimoine qui n’existe plus ou qui n’est pas visitable, d’hésitez pas à nous les transmettre (à la Mairie à l’attention de la commission éco-citoyens ou par mail à l’adresse marcilly.eco.citoyens@gmail.com) pour que nous collections un maximum de photos à conserver de manière historique.

 

Jean-Louis RATAIL

Membre de la commission éco-citoyens

Bulletin de Santé du Végétal – Zones Non Agricoles – Auvergne Rhône-Alpes

Vous trouverez ci-dessous la copie du contenu du mail que nous recommande Frédéric BLANCHON. Un grand merci à Frédéric pour cette information qui concerne beaucoup de Marcillois touchés par les parasites de plus en plus présents dans nos arbres.

Cette article porte sur le dernier bulletin de santé du végétal pour les zones non agricoles dont voici le sommaire :

BSV ZNA 2017 n°2 (10 avril 2017) :

  • Processionnaire du pin
  • Pyrales du buis
  • Tigres du platane
  • Mineuse du Marronnier
  • Puceron du tilleul

Pour rappel, vous pouvez consulter l’ensemble des Bulletins de Santé du végétal pour les Zones Non Agricoles à l’adresse suivante :
http://www.fredon-auvergne.fr/Bulletin-de-sante-du-vegetal-Zones.html

Vous pouvez afficher ces documents et les mettre à disposition de votre public sur votre site internet.

Bonne lecture

La santé des végétaux de votre commune vous intéresse ?
devenez observateur pour le BSV ZNA !…

Contactez Marie ARCHIMBAUD : bsvzna.fredonauv@free.fr

Je vous rappelle que le BSV ZNA est porté par la FREDON Auvergne dans le cadre du plan Ecophyto du Grenelle de l’Environnement. Il a pour but d’établir le niveau d’infestation des différents bio-agresseurs surveillés sur chacun des territoires de la région.
Cordialement

 

Marie ARCHIMBAUD

FREDON Auvergne
Site de Marmilhat
Avenue de L’europe
63370 LEMPDES

 

tel. 04 73 42 14 63

Compte-rendu de la réunion Eco-citoyens et référents du 10 avril 2017

COMPTE RENDU DE LA REUNION AGENDA 21 DU 10 AVRIL 2017

Réunion de la Commission Eco-citoyens et des référents des actions de l’Agenda 21

Présents : Marie Jeanne Geffroy- Patrick Tisopulot – Patrick Hinschberger – Robert Micanel – Christian Serre- Jérémie Goubeau – André Berger – Sarah Bertin – Elisabeth et Pierre Royer – Agnès Bigot – Josette Derobert – Roger Servignat – Andrée Lagarde – Françoise Laisney-  Sylvain  et Ghislaine Goubeau –  Louis Graille- Jany Leseur .

Absents excusés : Jean-Louis Ratail- Annie Gabolde- Frédéric Blanchon

 

Ordre du jour : information sur le vote des élus au conseil municipal et échanges sur l’organisation de la suite et de la communication

 

  • Les participants sont avisés que le conseil municipal a adopté la charte de l’Agenda 21 de Marcilly d’Azergues, sous certaines conditions pour quelques

Les référents des fiches concernées sont informés de ces conditions,  voire modifications et, invités à s’exprimer à ce sujet, les comprennent et les acceptent.

C’est le top départ officiel de l’Agenda 21 de Marcilly d’Azergues.

 

  • Un long et riche moment d’échanges autour des actions portées par les référents présents permettent à tous d’être au courant du travail de chacun et de donner leur avis sur les démarches . (L’action phare de la semaine est le vote par les enfants de l’école du Conseil Municipal des Enfants ).

 

  • Au sujet de la communication, les participants ont pris connaissance des propositions de Jean- Louis Ratail (absent mais représenté par Ghislaine Goubeau) puis ont débattu et ont convenu de ce qui suit :
    • Informer sur la charte quand elle sera définitive par le biais du site, du blog, du Progrès, du bulletin, de mails etc….
    •  

      Systématiser une page d’information spécifique sur l’avancement des projets, incluse dans chaque P’tit Bull’tin + bilan annuel dans le Gros bulletin.

    •  

      Grosse opération d’information et de sollicitation lors du forum des Associations  qui sera aussi le moment de l’accueil des nouveaux habitants.

    •  

      Aide de la com’ éco-citoyens pour mettre les habitants susceptibles d’être motivés par les diverses actions en relation avec les référents (sondages déjà faits ou futurs, personnes présentes dans les 1eres réunions, voisins, bouche à oreille, etc…..)

    •  

      Faire une page facebook pour donner des informations courtes + photos sur notre Agenda 21, et le lien direct pour obtenir l’article complet correspondant, sur le blog (un relais en somme).

D’une manière générale les participants ne souhaitent pas de démarche systématique au porte à porte, estimant que la population a déjà été largement informée et sollicitée. Par contre rencontrer les gens qui ont manifesté par le passé l’envie de coopérer au moment des actions concrètes semble obligatoire.

 

Par ailleurs Marie Jeanne informe que Jean Louis Ratail va rencontrer cette semaine  Jean Louis Mingeard le concepteur de notre  site internet pour optimiser le fonctionnement de la plateforme d’entraide et d’échanges.

La rencontre a eu lieu le 11 avril. Deux approches ont été étudiées :

  • Passer à une version hébergée du blog et du site d’entraide, qui nécessitait des frais et qui était beaucoup plus lourde à gérer (installer des nouvelles versions, lutter contre les accès malveillants, …). Jean-Louis Mingeard va faire quelques recherches complémentaires mais a priori cette approche ne peut être retenue que dans un second temps
  • Rester avec les deux applications actuelles et les améliorer, nous avons retenu cette approche pour le moment car les plateformes utilisées s’occupent des travaux compliqués indiqués ci-dessus, avec en contre partie une restriction des possibilités techniques.

 

Enfin le groupe Com’écocitoyens/référents a choisi une périodicité bimestrielle pour ses rencontres afin d’échanger sur l’avancée des projets. Tous ceux qui participent aux actions seront conviés à ces réunions.

Les membres de la Com éco-citoyens sont disponibles et peuvent être solliciter par tous.

 

La réunion s’est terminée autour du verre de l’amitié, comme il se doit !

 

Ghislaine Goubeau

Les sites de l’ADEME, une mine d’informations pour tous

L’ADEME, Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, est un Etablissement Public à Caractère Commercial qui a pour mission de participer à la mise en œuvre des politiques publiques en matière d’énergie et de protection de l’environnement.

Cet établissement est un acteur majeur du développement durable.

Elle intervient, depuis la recherche jusqu’à la diffusion de l’information, dans les domaines suivants :

  • Gestion des déchets ;
  • Préservation des sols ;
  • Efficacité énergétique ;
  • Énergies renouvelables ;
  • La prévention et la lutte contre la pollution de l’air ;
  • Lutte contre les nuisances sonores.

Elle dispose de trois types de compétences : scientifiques et techniques, d’expertise et de conseil, de « centre de ressources ».

Dans ce cadre, l’ADEME a mis en place un partie de son site dédiée aux particuliers et éco-citoyens, mais également une multitudes de sites via des partenariats avec des collectivités, ONG, … adressant chacun un domaine particulier ou des cibles particulières.

J’ai choisi de mettre en avant quelques exemples, mais sans être exhaustif :

  • Je vous recommande le site Mtaterre dédié aux collégiens et lycéens pour trouver toutes les explications sur le développement durable, le changement climatique, des infos, des conseils pour tous les jours, des photos à télécharger, des vidéos et aussi un espace pour exprimer ses idées et poser des questions.
  • Le site du Service Info->Energie Rhône-Alpes, lieu d’accueil, d’information et de conseils gratuits sur les gestes économes, la maîtrise de vos consommations d’énergie, l’habitat, les énergies renouvelables, la mobilité, la consommation responsable et les aides financières.
  • Le site de l’ONG Prioriterre, association loi 1901 dont l’objet est d’aider chacun à réduire son empreinte écologique et préserver les ressources naturelles de la planète.
  • Le site #ça suffit le gachis, comportant une multitude de conseils pour réduire nos déchets
  • Le site de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2017 qui aura lieu du 18 au 26 novembre prochain avec notamment des idées d’animation pour communiquer localement sur la réduction des déchets.

 

N’hésitez pas à naviguer dans ces sites qui vous apporterons plein d’information et d’idées de développement durable.

Sentier le long de l’Azergues

C’est parti, la phase opérationnelle de notre Agenda 21 est lancée.

Une première action concrète, réaliser des passerelles

Comme vous avez éventuellement pu le voir, nous avons sollicité les marcillois dans le cadre de la fiche action « Réfléchir aux moyens d’assurer une jonction des chemins longeant l’Azergues avec ceux des communes voisines de Civrieux d’Azergues et des Chères ».

Nous remercions les personnes ayant participé au Doodle pour choisir des dates pour leur construction.

Les dates retenues pour cette activité sont le 12 mai, le 19 mai et le 20 mai.
Actuellement, pour chaque journée retenue nous avons 7 à 9 volontaires qui ont reçu un email de confirmation de ces dates.

Nous remercions également les personnes qui avaient proposé leur participation à d’autres dates. Nous espérons que vous pourrez participer à une prochaine activité avec nous.

En collaboration avec le SMRPCA, nous allons nous retrouver pour cette activité de réalisation des passerelles qui permettront aux promeneurs d’avoir une boucle de promenade complète entre le Pont de Chazay et le Pont de Morancé.

Les travaux préparatoires

Avant ces journées de travail en commun, des travaux préparatoires étaient nécessaires pour la mise en place de la passerelle située au niveau de la frayère à brochets.

Le SMRPCA s’est chargé il y a quelques jours de mettre en place deux troncs d’arbres en travers du passage à franchir par cette passerelle et surtout pour enfoncer dans le sol sur environ un mètre de profondeur des tronçons d’un troisième arbre de part et d’autre du passage !

Ce travail difficile a été réalisé par le SMRPCA avec des barres à mines et surtout beaucoup d’huile de coude.

Un grand Merci et un grand Bravo à nos interlocuteurs du SMRPCA !

 

Mardi 11 avril 2017 matin, quelques éco-citoyens ont rejoint Thibault RICHARD du SMRPCA pour l’aider à mettre en place la structure de cette passerelle.

Vous trouverez ci-dessous un diaporama de quelques photos réalisées lors de cette matinée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

D’autres personnes peuvent participer

Si d’autres personnes souhaitent également participer à ces journées, il n’y a bien sur pas de problème.

Nous vous remercions de nous en informer pour que nous puissions transmettre à tous les informations pratiques et logistiques pour ces journées.

Dans la pratique, les matériels nécessaires à la réalisation de ces passerelles seront à disposition, le travail consistera essentiellement à creuser des trous avec une barre à mine pour ancrer les passerelles, à transporter et scier des planches, à mettre en place des troncs d’arbres comme armatures de ces passerelles, à visser les planches sur ces troncs d’arbres, à mettre en place des garde-corps en bois ou en corde et surtout à passer ensemble un moment convivial comme nous savons le faire à Marcilly.

 

Une implication très appréciée du SMRPCA

Nous tenons à remercier très fortement le SMRPCA pour son implication dans cette action :

  • Les troncs d’arbres de la passerelle au niveau de la frayère à brochet sont d’ores et déjà mis en place par le SMRPCA.
  • Le SMRPCA fournit tous les éléments en bois nécessaires
  • Le SMRPCA participe à ces journées de travail dont un samedi.

 

 

A très bientôt pour les informations pratiques d’organisation et encore merci pour votre implication.

 

Jean-Louis RATAIL pour les référents de cette fiche action (Louis GRAILLE et Patrick TISOPULOT)